Anglais

Bien parler anglais est aujourd’hui un facteur d’adaptation et d’ouverture au monde indispensable.

Notre approche pédagogique s’appuie sur les besoins des enfants pour favoriser les apprentissages. Un enfant apprendra « naturellement » une langue étrangère s’il est entouré d’enfants et d’adultes nombreux parlant cette langue. Si dans une classe, un unique adulte parle une langue étrangère, il doit avoir une attitude et une position très particulière pour susciter un intérêt exceptionnel. A l’Etincelle Montessori, une matinée par semaine, Rosalind, native anglaise, anime d’une manière très ludique des ateliers dynamiques de notre partenaire Little British Schools. Cela permet aux enfants de parler, entendre et vivre en immersion la langue et la culture. Entre trois et six ans il est important de passer par des médiations artistiques pour transmettre une langue étrangère : le chant, la danse et l’expression corporelle sont donc privilégiés.

« Le docteur Montessori s’exprime clairement en faveur de l’apprentissage d’une langue étrangère chez les jeunes enfants. Elle est partisane d’une méthode conversationnelle, utilisant jeux, chansons, images et graphiques.»*

Little-British-School-Image-HomepageNous cherchons également à créer un partenariat avec une école Montessori britannique. En favorisant les échanges entre les familles des deux écoles, nous vous donnons la possibilité de vous lier à une famille anglophone et de découvrir ainsi la langue et la culture britannique. Vous pourrez par exemple organiser des visites dans les deux pays. L’idée est de donner à vos enfants la possibilité de vivre une autre culture tout en restant en votre compagnie.

Selon le ministère de l’Éducation nationale, « chaque élève doit être capable de communiquer dans au moins deux langues vivantes à la fin de l’enseignement secondaire« . Pourtant, en 2012, une étude sur les compétences linguistiques des jeunes Européens âgés de 14 à 16 ans menée par la Commission européenne montrait que les performances en anglais et en espagnol des élèves français n’atteignent pas les exigences formulées dans les programmes.

A partir de quel âge est-il important de commencer la familiarisation avec l’anglais ?

Claude Hagège, linguiste, professeur au Collège de France, dans son ouvrage L’enfant aux deux langues (éditions Odile Jacob) nous éclaire: « C’est entre 3-4 ans que la capacité d’apprentissage des langues est maximum. C’est là que les capacités de mimétisme, sur quoi est fondé l’essentiel de l’apprentissage d’une langue, sont maximales. Après 13 ans, l’appareil phonatoire et articulatoire se fige, ce qui explique que les adultes ont tant de mal à apprendre les langues étrangères. »

* Juillet 1913 dans une interview au magazine McClure’s, Ellen Yale Stevens -une des plus proches assistantes et ancienne élève de Maria Montessori